Le droit à l’erreur

Petite faute deviendra grande …
Petits mensonges et petites bêtises aussi !
Alors, c’est sûr, il nous faut bien apprendre et tout bien faire, c’est comme ça qu’on nous dit.
Moi, je les ai cru, mes parents et mes maîtres d’école
Et malgré mes bonnes notes, rien ne me réussit !
Mais pourquoi donc cela ? Leur formule, ma foi, n’est pas si bonne que ça.
Je croyais tout savoir d’avoir bien obéi, d’avoir de bonnes notes et d’avoir réussi.
Mais qu’ai-je réussi ?
J’ai bien correspondu aux attentes de ceux qui disaient que les points étaient les plus précieux.
Du coup, j’en ai gagné mais je me suis perdu.
Je voulais être aimé, du coup, j’ai disparu.
Dès que les autres jugent que je fais bien les choses, je vis la sensation d’être vu pour de vrai.
Aussitôt je dérive et je me mets sur pause pour jouir, un instant, du semblant d’exister.
Si j’avais eu l’audace d’apprendre de mes fautes et de m’en réjouir au lieu de les juger
Autant que j’ai aimé obtenir les “sans faute” qui m’ont tant satisfait et tant valorisé
Je serais aujourd’hui, devant chaque défi, le plus confiant du monde et sans cesse inspiré
J’aurai aimé déplaire car tout au fond de moi, j’aurais su qu’on grandit en osant être soi
J’aurai déçu plus tôt mes parents, mes amis, en déclarant ces mots qu’aujourd’hui, j’ai compris :
« Si le droit à l’erreur m’était donné petit et que dans mon malheur, vous soyez fiers aussi ;
Si les points laissaient place à l’appréciation et respectaient mes rythmes de compréhension ;
Si les fautes servaient à me mettre en valeur, sachant que sans audace, je ne jouis de rien ;
Si vos apprentissages impliquaient votre cœur et que, de vos envies, s’inspiraient vos destins…
Les petites bêtises seraient vite réparées, et beaucoup de mensonges pourraient être évités.
Car si je n’ai pas peur de votre réaction, et qu’au contraire, je sais votre confiance en moi ;
J’oserai faire des fautes et ce serait facile, d’en tirer l’expérience qui me serait utile.
Je comprendrai très vite que j’ai plus intérêt, à apprendre plutôt, qu’à faire croire que je sais. »
                                                                                                                            Madame Cindy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s